LES CAUSSES DU QUERCY - Part 2

J'espère que vous n'attendiez pas la suite de ce premier article sur les causses du Quercy... parce qu'elle a mis du temps à venir ! Les carnets, eux, se sont remplis de dessins entre le printemps et cet hiver... Alors finalement, se souvenir de l'odeur des buissons en fleur, se rappeler le bruissement des insectes les butinant... c'est pas si mal en plein hiver !
Depuis la ferme de Latapoune - Livernon
Parce que c'est ça la magie du croquis sur le vif, être le reflet d'un instant... Et lorsqu'on les revoit, on est immédiatement plongés au cœur du moment vécu. Tiens, là bas, dans le fond, sur son petit muret, c'est Stéphane qui dessine la ferme de Latapoune... Suivons le à travers les chemins creux... toujours bordés de murets de pierres sèches.


Et voilà ce qu'il voyait depuis son petit muret :
 
Ferme de Latapoune - Livernon
Avant d'arriver à Livernon, nous étions restés un moment du côté d'Espédaillac où une gariotte n'attendait que nos crayons... Une gariotte kesako ? Il s'agit dans le "parler de Cahors" d'une cabane de pierres sèches. On les trouvait particulièrement dans les vignes, que ce soit dans une muraille ou dans un pierrier. Ce n'est que tardivement qu'elles servirent aussi d'abri pour les bergers. On trouve ces constructions sous le nom de Casèles ou bories, suivant les régions.


Gariotte à Espédaillac
 Pendant ce temps là, Stéphane, posté un peu plus haut,  saisissait l'ensemble de la scène... à mon tour de me retrouver croquée dans le paysage ;)


Quitter les champs sur la pointe des pieds, sans oublier de refermer les clèves, ces portails en bois aux fermetures élaborées !

Et admirer le paysage...

 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire